Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Une journaliste de VO TV en tournage à Argenteuil sur une manifestation du PC contre la spéculation bancaire a été interpellée par la Police Municipale d'Argenteuil et conduite au commissariat.


90986903_6665a32a76.jpg

 

Communiqué de Presse de la fédération du Val d'Oise de la ligue des Droits de l'Homme


Samedi dernier, alors qu'elle faisait son travail en interviewant des militants communistes qui manifestaient avenue Gabriel péri à Argenteuil, une jeune journaliste stagiaire travaillant pour VO News a été prise à partie par la police municipale d'Argenteuil qui disait intervenir sur ordre du Maire, Philippe Doucet.
Alors qu'elle était pleinement dans son droit, cette journaliste a été empêchée de faire son métier.
Selon la municipalité, aucun ordre n'aurait été donné aux fonctionnaires municipaux qui auraient agi de leur propre chef au détriment du respect du droit qu'ils ont, pourtant, pour mission de faire respecter.
Il est, par ailleurs, inquiétant que les reprèsentants de la police nationale, appelés sur place, n'aient pas rappelé les règles élémentaires du droit à leurs collègues municipaux ; au contraire, ils ont aggravé l'affaire en conduisant la personne au commissariat portant ainsi délibérément atteinte à sa liberté d'aller et venir.
Cet incident est le signe d'une dérive de la mentalité policière qui est convaincue qu'elle dispose de tous les pouvoirs et de l'impunité de ses actes. C'est aussi l'indice d'une carence de formation des fonctionnaires de police.
La liberté de la presse et la liberté d'aller et venir ne peuvent être bafoués, aussi la Fédération départementale de la Ligue des Droits de l'Homme s'insurge contre ces pratiques et appelle au respect de ces droits fondamentaux.
Elle demande que toute la lumière soit faite sur cet incident.

La Fédération du Val d'Oise de la Ligue des Droits de l'Homme
07 81 40 19 25

 


Lire l'article complet de VO New's.

Commenter cet article

Francine Peyrelongue 12/06/2013 10:59


Bonjour Martine,


Je ne suis pas trop d'accord sur le fait que personne ne leur ait demandé cela. Il y a des choses à taire et en empêchant les journalistes de parler, c'est pratique.


D'accord, certains policiers outrepassent leurs droits. Mais ils font leur métier eux aussi. Critiqués de tous les côtés (quand ils ne se font pas taper dessus) ça arrive. Ce n'est pas un métier
facile.

jill bill 12/06/2013 08:28


Ah oui là c'est un peu fort..... Bon mercredi Martine, bizzzzzzzzzzz jill

Jean 12/06/2013 08:15


Oui des hommes pas très bien formés...


Mais quand on sait les ordres qui ont été donné pour entraver et s'opposer et arrêter etc... aux manifestants des manifestations contre le mariage pour tous...on peut s'interroger  aussi sur
les compétences ou plutôt la malhonneteté volontaire de nos politiques en haut lieu, et devant l'obéissance aux ordres comme aux temps de de la gestapo...


PAUVRE POLICE....

Ionard 12/06/2013 07:52


Incroyable cette situation et ces dérives inquiètent toujours.


Pour répondre à ta question, la pièce refaite ne sera pas une chambre mais le nouvel atelier d'horlogerie de Kléber. Il lui a fallu un sacré temps pour passer tous ces fils électriques! 
Mais il tenait à avoir toutes ces prises pour ces machines outils! On l'a beaucoup charrié sur son entêtement!


La tâche blanche est naturelle chez barbouille!


Bises et bonne journée


Dany

lylytop 12/06/2013 07:37


outre passer leur droit ils savent le faire et depuis longtemps,devrons aujourd'hui craindre les forces de l'ordre????


a bientôt


lyly

Martine 13/06/2013 07:23



Il n'est pas normal que les forces de l'ordre outrepassent leur droit et certains ont tendance à le faire de plus en plus. Il faut dire que cette société est devenue de plus en plus violente et
que la violence, entraine aussi la violence. Mais le vrai problème posé par ce fait divers est celui de la censure, de la liberté d'expression