Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Pour lire le communiqué de presse du groupe  Val d'Oise utile et solidaire, cliquez dessus :

 

img007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0014: ♥ dom ♥ 11/09/2013 09:30



Bon mercredi.
Bisoux



..... 11/09/2013 08:31


refondation.....quel terme.......


 


Enseignants, enfants, jeunes, font leur rentrée cette année sous les auspices de la "refondation" de l'école. Une fois de plus, devrait-on ajouter, car la "refondation Peillon" ne fait jamais que
s'inscrire dans une série entamée il y a trois décennies. Sous le sigle – et bientôt la marque "refondation" –, on a vu se succéder la loi d'orientation Jospin en 1989, puis Fillon en 2005, et
maintenant Peillon. A quoi on peut ajouter pour faire bonne mesure "la charte de l'école du XXIe siècle" de Claude Allègre en 1998. Car, si le mot ne fut pas prononcé, le texte se donne à lire
comme une refondation dans la refondation Jospin qui donnait déjà ses premiers signes d'essoufflement.

Quichottine 11/09/2013 06:33


J'espère que tout cela sera efficace.


Il y a bien longtemps que je me dis qu'une réforme chassant l'autre les enseignants sont mangés à toutes les sauces et ne peuvent pas vraiment appliquer ce qu'on leur demande.


Je suis passée par l'ancienne "école normale d'instituteurs", juste avant qu'on installe les IUFM... je pense que les nouvelles écoles de formation risquent d'avoir les mêmes écueils
qu'autrefois. Finalement, les enseignant apprennent leur métier "sur le tas", en étant confrontés à des problèmes auxquels ils ne sont jamais préparés, les formateurs étant le plus souvent
déconnectés de la réalité des classes les plus dures ou, comme ils le disent, refusant de "donner des ficellles".


Je crois que ce qu'il faudrait, c'est que l'ensemble de ceux qui ont l'éducation des enfants en charge soient conscients que l'école ne peut malheureusement pas "tout" faire et que les
enseignants ont besoin de l'appui de tous pour être vraiment efficaces.


Parents, educateurs, enseignants, et les medias qui prennent de plus en plus de place dans notre vie et celle de nos enfants, devraient avoir le même but à atteindre et arrêter de se tirer dans
les pattes. Lorsqu'un enfant est en échec, c'est toujours la faute de l'autre... En tant qu'enseignants nous sommes toujours en première ligne et l'on oublie que nous ne venons qu'après dans
l'éducation des enfants.


 


Il y aurait tant à faire... mais je n'ai pas de solution.


Bisous et douce journée.