Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

La polémique n'est pas nouvelle à Cergy-Pontoise entre les élus qui ont choisi une gestion publique de l'eau et ceux qui, refusant la gestion de l'eau par des sociétés privées rassemblés autour de l'association AGLEAU pronent une gestion en régie publique AGLEAU a organisé le 2 juillet à Cergy une manifestation publique devant les locaux de la Communauté d'agglomération.

 

Débat intéressant qui reflète le clivage entre ceux qui pronent le libéralisme et ceux qui le refusent même quand il est modéré.

Voici le communiqué de presse d'AGLEAU

 

Communiqué d'AGGLEAU
Le 2 juillet 2013, le Conseil communautaire de l’Agglomération de Cergy-Pontoise a voté : Veolia en reprend pour  six et sept ans, aussi bien pour gérer les déchets de l’Agglomération (via la CGECP) que pour gérer l’usine de traitements des eaux usées à Neuville-sur-Oise (via CPA).
D’où vient qu’aujourd’hui nous soyons persuadés que les Délégations de Services Publics ne feront plus jamais l’unanimité à Cergy-Pontoise ? D’où vient qu’ AGLEAU sorte renforcée de cette soirée ?

 

Car tout n’est pas dit. Il est rare qu’une association citoyenne pèse autant sur des délibérations au point d’être, en permanence, la référence citée ou contestée par les élus. C’est une des très rares fois où des conseillers communautaires, de droite comme de gauche, ont voté contre ce que préconisait le Député-Président de la CACP, ou bien se sont abstenus. C’est un événement !
Nous ne pouvions, évidemment, croire qu’une majorité des conseillers communautaires, ficelés par la discipline de vote, ou par des accords tacites, élus au second degré, allaient se rebeller !
Il y eut pourtant, exprimées par quelques élus, dont nous saluons les interventions, des contestations très fortes portant sur :

  • la précipitation, alors qu’on pouvait prendre plus de temps, déjà bien en amont, et dans les prochains mois, pour étudier deux dossiers qui ne contenaient, à l’évidence, aucune alternative ;
  • le non recours à la compétence de l’EPURE, cette nouvelle organisation, créée par la Région d’Ile-de-France, pour aider les collectivités territoriales dans leur gestion de l’eau ;
  • le raté que constitue le refus de profiter de l’opportunité qu’offre AGLEAU d’un vrai débat public devant et avec les usagers de services publics qui les concernent de près.
  • l’impossibilité de séparer,  comme le Député-Président de la CACP, Dominique Lefèbvre le demandait, « le débat de principe » et « le débat de réalité » : la politique exige non de se plier aux réalités mais de les maîtriser.
  • l’erreur de ne pas effectuer l’étude comparative permettant, s’il en était encore besoin, de vérifier si la régie publique est, à Cergy-Pontoise, un moins bon choix que la DSP.
    AGLEAU, de son côté, peut tirer des conclusions, parfois sévères, de ce débat pipé auquel nous avons dignement assisté et participé sans mot dire :
  • Oui, le « tout DSP » (qui est la politique favorisée par le Député-Président de la CACP) ne fait plus du tout l’unanimité.
  • Un débat intense est lancé qui va trouver sa place dans la prochaine campagne électorale des municipales.
  • Le contrôle des DSP existantes, dont plusieurs élus ont souligné l’insuffisance, va devoir être renforcé.
  • Trop d’élus sont, souvent, dans l’incapacité de maîtriser les dossiers complexes qui leur sont soumis et « s’alignent » sans pouvoir contester.
  • La compétence permettant l’examen de la partie financière des rapports est faible et les interventions dans ce domaine beaucoup trop rares !
  • C’est à peine si le nom de Véolia fut employé, ce qui est un comble ! Le mot « privé », prudemment, n’a pas, davantage été prononcé !
  • Le « service public » est compris, par les dirigeants de la CACP, comme « le service du public » et non comme la responsabilité d’un organisme public dans la gestion publique d’un service public !
  • AGLEAU a fait son travail citoyen et nul ne pourra plus le lui contester car il a été reconnu, y compris par ceux qui contestent ses conclusions ou y relèvent des inexactitudes.
  • Le mouvement qui porte de nombreuses villes et agglomérations, toutes tendances confondues, vers la gestion publique, dans l’intérêt des usagers et des finances publiques, va continuer et nous nous y inscrirons.
  • Le Syndicat intercommunal d’Assainissement de la région de Pontoise ou SIARP,  fait, depuis plus d’un demi-siècle, sur notre territoire, la démonstration de l’efficacité d’un service public de l’assainissement géré par des élus et une administration technique et financière efficaces. Que n’a-t-on fait appel à lui ?


Cette victoire programmée des amis de Veolia, loin d’être un échec, aura été révélatrice et nous propulse devant l’opinion car, sans nous, l’opposition aurait été encore bien plus faible ! Huit refus, une dizaine d’abstentions dénombrées, au moins, sur des sujets de cette importance, c’est sans précédent. Nous devons continuer notre action auprès des élus, ceux d’aujourd’hui comme ceux de demain.
AGLEAU jugera, bientôt, des suites à donner à cet événement local qui pèse lourd sur l’Agglomération. La gestion publique de l’eau et la gestion de nos déchets, déléguées à une entreprise privée géante, qui fait passer, par définition, ses intérêts avant les nôtres, n’est pas plus acceptable à Cergy-Pontoise qu’ailleurs. Nous ferons inlassablement, et à toute occasion, la démonstration autant technique que financière, devant les citoyens et usagers, que tout ne peut être soumis au marché.
Pour l’association AGLEAU, son président : Jean-Pierre Dacheux.

 

Dominique LEFEBVRE Président de la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise vient de répondre à l'association AGGLO. Lire sa réponse sur VO NEW'S

Commenter cet article

ROSSIGNOL 11/07/2013 23:51


Il est étonnant qu'un débat ait pu avoir lieu et peut-être un vote à bulletin secret ? Un peu de démocratie locale...c'est donc que cela existe encore en France...j'aimerai avoir des détails sur
ce débat sur la DSP et le comparatif DSP Régie qui ne peut se faire qu'à travers un dossier mené par des experts vraiment indépendants

lamée 10/07/2013 10:37


Bonjour Martine


J'espère que tu n'as pas trop chaud dans les transports.....Bisous.Aimée

Quichottine 10/07/2013 08:59


Je viens de lire sa réponse... UN peu facile de dire qu'ils n'ont pas de fonctionnaire pour gérer autrement.
Trop facile de dire qu'on est en dessous de la moyenne du tarif de l'eau en Ile de France.


C'est la porte ouverte à de nouvelles augmentations... :(


Bises et douce journée malgré tout, Martine.