Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Un biographe pour particulier vient de s’installer à Cergy, Lotfi Hammou. Journaliste de profession ayant exercé dans la presse locale et sur Internet, il choisit aujourd’hui de mettre sa plume au service des autres.


 

biographe.jpg


A 31 ans, le journaliste qui a notamment exercé pour la presse régionale yvelinoise et institutionnelle à la mairie de Triel-sur-Seine (78) décide d’opérer un tournant dans sa carrière professionnelle en se lançant tambour-battant « dans la vie des autres ».

Désormais, il souhaite donc « écrire la vie des particuliers » afin qu’ils puissent « eux aussi partager leur mémoire » et transmettre « leurs expériences de vies ».

 

"J'ai décidé, au fil des interviews de personnalités connues ou inconnues de m'intéresser à la vie des gens. J'ai appris qu'il n'existait pas d'exitence banale mais que nous possédions tous et toutes une une histoire qui nous est propres"

 

explique t'il comme préambule à sa nouvelle activité.

 

"Un souvenir est fragile. La mémoire s'oublie. Pourtant nous avons tous à un moment donné la volonté d'inscrire des souvenirs dans le marbre. Qu'elles soient heureuses ou malheureuses, certaines émotions ne nous qui plus et il n'y a que le papier qui puisse leur garantir une postérité. La parole ne suffit pas". ajoute le biographe.


 

A l’aise avec les mots, il est diplômé de Lettres Modernes, Lotfi Hammou a une idée bien précise de la profession. Pas question pour lui de supplanter celui qui se raconte :

 

"Le biographe n'est que le relais entre le narrateur et les mots, précise-t-il, le livre sera tel qu'il sera raconté. Je n'en suis pas l'auteur".

 

Une relation entre le narrateur et le biographe qui doit être fondée avant tout sur la confiance : « élément essentiel », selon lui, de la « dynamique de parole ».

" Se raconter à un inconnu n'est une chose si évidente que cela. C'est pourquoi lors du premier entretien. Je cherche avant tou à connaître la personne et à comprendre son projet de livre. Une fois que le narrateur décide de m'accorder sa confiance, nous pouvons commencer l'aventure".  confie t'il



S’en suivra alors une série d’entretiens enregistrés au domicile du narrateur, qui viendra nourrir les pages du livre jusqu’au point final : « Je retranscris chaque entretien sur papier. Mon rôle consiste à tourner les phrases de la meilleurs manière qui soit mais sans jamais chercher à ôter l’émotion qui est décrite. Le narrateur relit systématiquement avec moi chaque entretien afin que nous supprimions ou au contraire détaillions certains passages qui le méritent. »


Un souvenir est quelque chose qui se loge au creux de votre cœur. Mais grâce au biographe particulier, c’est également quelque chose qui peut se loger entre vos mains. A l’heure des gadgets  numériques sans personnalité, voilà une idée qui renoue avec l’authenticité de tout un chacun.


- Pour contacter le biographe, rendez-vous sur son site internet www.maviemonlivre.fr et par mail : lotfi@maviemonlivre.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

armide+Pistol 22/01/2013 19:49


Beaucoup d'ouverture vers autrui dans cette démarche, certes difficile mais passionnante.

Laurent 22/01/2013 18:07


Un travail pas du tout facile à faire. Il doit avoir un sacré talent ! Bonne chance à lui dans cette nouvelle aventure...


Bonne Soirée Martine


Bises, Laurent

D@net 22/01/2013 15:15


Bonjour Martine,


C'est une idée qui m'a déjà traversé l'esprit, mais j'ai vite abandonné faute de talent d'écriture, mais sais-t'on jamais ..


Bonne fin de journée.


Amitié. 


D@net.

Quichottine 22/01/2013 10:35


C'est bien de se mettre ainsi au service de ceux qui ont des choses à raconter et n'osent peut-être pas le faire seuls.


Passe une douce journée. Bisous.

patriarch 22/01/2013 09:57


Crois tu qu'il pourra en vivre ?


 


Bonne journée. Bises

jean 22/01/2013 09:55


Je regrette parfois de ne pas avoir eu le sérieux de tenir un journal... on a tellement vécu... de toutes sortes et aujorud'hui souvent on doit réfléchir pour se souvenir de tout un tas
d'évènements qui sont tombés dans l'oublie...


Amitiés


Jean

Ionard 22/01/2013 09:10


Et bien tu vois si j'avais eu plus de talent pour écrire c'est ce que j'aurai aimé faire.J'aime quand les gens me racontent leur vie et j'ai fait quelques clips avec quelques anciens du village
pour préserver la mémoire des uns et des autres!


Bises


J'ai eu du mal à lire les écrits en bleu, les mots se chevauchaient... est ce que ça vient de mon ordi????

Francine Peyrelongue 22/01/2013 08:43


Bonjour Martine,


Je te souhaite une bonne journée pas trop enneigée j'espère.
Bisous

Martine 22/01/2013 07:54


Belle initiative. Tout le monde a quelque chose à raconter, à sauvegarder.


Bises


Martine