Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Lors de l'inauguration de l'expositon Art d' Echos à l'atelier Dar de Pontoise, les auteurs des mots migrateurs ont dédicacé leurs derniers livres. Jean GENNARO dont j'aime beaucoup la plume avait oublié ses livres chez lui, il a dû aller les rechercher. Je n'ai pu rester hélas car j'étais pressée ce vendredi soir.

Alors avant de vous présenter les ouvrages que j'ai achetés, je vous présente celui de Jean GENNARO : La madone aux escarpins :

 

LA_MADONNE_AUX_ESCARPINS_une.jpg

 

La nouvelle-titre de ce nouveau recueil de Jean Gennaro, La Madone aux escarpins, a été inspirée par le Tango, cet univers romantique teinté de mélancolie sensuelle. Son intrigue noire sur une trame mêlant danse et faits réels donne le ton du recueil : ces histoires sont pour la plupart tirées de faits divers révélateurs d’une réalité absurde. Le point commun de ces nouvelles, c’est la figure de l’anti-héros. Presque tous les personnages centraux sont des marginaux, des êtres décalés, de ceux qu’on appelle des handicapés de la vie. Du côté des femmes, ce sont pour la plupart des victimes héroïques qui ont du mal à s’insérer dans une société dont l’absurdité et la dureté les dépassent. Tous ces loosers poursuivent un rêve non moins absurde, mais savent s’évader dans leurs illusions, qui leur rendent au moins l’existence plus vivable. Parfois, ces anti-héros lessivés par la vie voient s’esquisser devant eux un chemin de lumière, comme ce boxeur sourd qui ne regrettera pas d’avoir perdu le combat de sa vie à cause de son handicap. L’auteur pense que nous avons le pouvoir de changer nos destins, même s’ils semblent écrits et qu’ils nous ballottent comme des bouchons. Pour y parvenir, l’action de l’Amour, quand nous savons l’accueillir, est déterminante. Ces nouvelles ont pour ciment commun l’idéalisme, constructif ou désespéré, de ces gens du peuple qui ne se résignent pas à subir la réalité telle qu’elle est.

 

 

Livre disponible sur le site des éditions Kirographaires ICI

18,45 euros

Broché

 

Possibilité de se procurer l’ouvrage auprès de l’auteur,

en envoyant un chèque de 20 euros ( frais d’envoi compris ) à :

Jean Martinez-Gennaro

2 Place du Général De Gaulle

95 300 Pontoise

Commenter cet article

Quichottine 10/02/2013 22:12


Dommage qu'il les ait oublié.


 


La couverture est très réussie.


J'aime bien l'idéalisme que tu soulignes... Je le lirai peut-être.


Passe une douce soirée. Bisous.

sittelle 09/02/2013 16:56


Bon dimanche, amitiés !

Amaury 09/02/2013 13:51


C'est toujours plus sympa quand on connait l'auteur, qu'on peut converser avec, on n'a pas la même approche je trouve, sympa la présentation du livre.

lamée 09/02/2013 13:11


Bonjour Martine


Après un si joli ciel bleu,ce matin le reveil a été brutal en regardant par la fenêtre.L'hiver commence a être bien long.......Bisous.Aimée

:0091: :0010: :0085: 09/02/2013 12:31


belle couverture.......... !!! bonne journée Martine................... bon chat me dit ???

lylytop 09/02/2013 11:58


je viens te souhaiter un excellent week end


bises


lyly

jean 09/02/2013 11:39


Bon week-end, à lundi


Jean

patriarch 09/02/2013 10:41


Un beau livre a lire ton article.... Belle journée avec bises

Francine Peyrelongue 09/02/2013 10:08


Merci Martine. C'est beau pendant la tempête mais pour venir en bord de mer, il vaut mieux qu'il fasse beau et chaud.
Bonne journée

Francine Peyrelongue 09/02/2013 09:53


Merci pour cet avis et le résumé.


Bises et bonne journée

Ionard 09/02/2013 08:03


Ce n'est donc pas la madone des sleepings! La couverture est superbe et ce résumé donne envie de le lire!


J'ai contacté la propriétaire du café pour savoir où elle en est de la vente!


Décrire le village? oui bien sûr! mais même là j'ai peur que cela ne fasse fuir les gens.... il n' y a plus rien!!!! faudra vraiment avoir un gros coup de coeur! je te tiens au courant


Bises


Dany

Martine 09/02/2013 07:06


Bonjour Martine,


La couverture est belle. Le titre  percutant. Et ton résumé donne envie. Je le note.


Merci


Bises de bonne journée


Martine