Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Après le totem, c'est La chambre de commerce et d'industrie Val d'Oise Yvelines qui quitte Pontoise. 

Elle n'ira pas aussi loin que le totem puisqu'elle s'installe dans l'immeuble  juste en face des trois fontaines.

 

 

cci-totem

 

Ci-dessous leCommuniqué de l'Association des Habitants du Quartier Notre-Dame-Viosne-Gare

 

Ce vendredi 14 décembre 2012 après-midi, la Délégation du Val-d'Oise de la Chambre de Commerce Interdépartementale de Versailles, installée rue de Rouen,  cessera définitivement d'accueillir le public. Lundi 17 et mardi 18 décembre, les déménageurs devraient intervenir pour transporter des meubles et archives au nouveau siège de la délégation, à Cergy, en face du Centre Commercial régional des 3 Fontaines. C’est un nouveau coup porté à Pontoise.

 

Il y a 35 ans, notre association avait été à l'origine de l'installation rue de Rouen de cette Délégation (qui emploie plus de cent vingt personnes) dans un immeuble construit à cet effet. Au terme d'un véritable bras de fer avec la municipalité de l'époque, nous avions fait prévaloir cette alternative à l'urbanisation effrénée du quartier Notre-Dame. L'activité générée par la Délégation de la Chambre de Commerce a été très profitable à l'activité commerçante du quartier Notre-Dame, seul quartier de Pontoise dont les petits commerces ont jusqu'à présent résisté à toutes les crises, sans solliciter ni attendre de la municipalité les aides et les faveurs qui n'ont pas manqué ailleurs.

Voici sept ans, pour assurer le maintien de la Chambre de Commerce rue de Rouen, les habitants du quartier s'étaient résignés à lui céder le parking public de 74 places appelé "Le rond central". Nous constatons que la Chambre de Commerce n’a pas tenu ses promesses, pas davantage que la municipalité.

 

Notre association a tenté, malheureusement en vain jusqu'à présent, d'intéresser des professionnels libéraux au rachat et à la redynamisation de l'immeuble. Si la municipalité de Pontoise nous a accompagnés dans cette tentative, elle n'a malheureusement fait preuve d'aucune initiative réelle.

 

L'enjeu aujourd'hui est non seulement de voir revenir à la population le parking indispensable pour le stationnement dans le quartier Notre-Dame, mais aussi de trouver une solution qui garantisse le maintien de l'emploi sur le site pour assurer la vitalité du quartier. Nous sommes d'autant plus inquiets que, oubliant toutes les leçons du passé, la municipalité semble sur le point d'autoriser le promoteur Eifage à construire 400 logements sur l'actuel parking de la gare, pour y loger environ 1200 habitants. En dehors du promoteur, qui y trouvera intérêt ? Comme chacun peut le constater - et notamment les commerçants du quartier - le bétonnage de l'autre côté de la Place de la Gare n'a eu aucune conséquence bénéfique sur la dynamique commerciale de Pontoise. Ce genre de bétonnage n'aboutit qu'à créer des quartiers-dortoirs qui engendrent de nouveaux problèmes, notamment de stationnement et de circulation. Comment imaginer un instant que l'on puisse accueillir à proximité de la gare 1200 habitants nouveaux sans créer de voiries nouvelles, d'espaces verts, de places en crèche et autres services publics ?

 

Alors que le tissu commercial de Pontoise ne cesse de se déliter, le départ de la Délégation de la Chambre de Commerce interdépartementale ouvre un chapitre supplémentaire du déclin de Pontoise sur les plans économique, commercial, social, et en général du déclin d'attractivité.

 

Nous n'accepterons pas que le bâtiment de la Chambre de Commerce soit lui aussi livré à un promoteur privé et rasé, alors qu’il appartient à un Etablissement public et que des fonds publics avaient été mobilisés pour favoriser son intégration dans le quartier Notre-Dame.

 

Face au silence assourdissant de la municipalité devant le déménagement d'un des importants employeurs de Pontoise, nous appelons les habitants à se mobiliser pour faire échec à une politique du laisser-aller et du bétonnage à tout va. Chacun peut déjà mesurer que les « débats publics » organisés sur l’avenir des quartiers et du petit commerce n'ont pas d'autre but que d'endormir la vigilance des Pontoisiens.

 

NON AU BETONNAGE,

NON A LA SPECULATION CONTRE LE QUARTIER NOTRE-DAME

 

Le président de l’Association

 

Jean-François DUPAQUIER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sittelle 17/12/2012 22:33


Ils partent des Etannets ?... décidément on veut détruire tout à Pontoise; des immobiliers sont sur le coup, c'est bien placé je suppose...vive le béton lucratif

jean 17/12/2012 10:04


Un drôle de truc....

nadia-vraie 16/12/2012 19:43


Il y a toujours du changement.


Bonne journée martine et il me semble que tu as un autre blog?


À bientôt.

Quichottine 16/12/2012 18:11


J'ai bien peur qu'ils se battent contre des moulins à vent... Hélas !


Passe une douce soirée malgré tout, Martine. Bises.

sonya972. 16/12/2012 16:54


superbe Totem


merci pour ce partage


j'espère que tu vas bien


ti bo

patriarch 16/12/2012 16:00


C'est souvent le même problème partout.. Bises