Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Nous étions hier le 3 mai : journée mondiale de la liberté de la presse. logo-web-citoyen.jpg

 

J'appartiens au groupe "Webcitoyen" et j'ai décidé comme beaucoup de blogueurs de ce groupe d'apporter mon soutien à "Fansolo" blogueur citoyen d'Orléans en communiquant ci-dessous cet appel à la solidarité :

 

Dans le cadre de la JOURNEE MONDIALE pour la LIBERTE de la PRESSE et plus lar­ge­ment :APPEL à la SOLIDARITE envers le BLOGUEUR «FANSOLO»


Il y a quelques mois, vous êtes envi­ron 500 à avoir signé la péti­tion de sou­tien à Antoine Bar­det, dit « Fan­solo ». (voir la péti­tion ici : http://www.lapetition.be/en-ligne/orlans-le-droit-de-rire-en-danger-3105.html)
Ce blo­gueur était pour­suivi par Serge Grouard, maire d’Orléans, pour avoir écrit, quelques semaines avant la cam­pagne des muni­ci­pales 2008, un blog inter­net humo­ris­tique à son sujet.
(Vous pou­vez en consul­ter la copie héber­gée par Repor­ters Sans Fron­tières ici : http://antoinebardet.rsfblog.org/)

Fan­solo a été condamné une pre­mière fois le 8 octobre 2008, en référé, et l’Appel inter­venu le 22 mars 2010 a confirmé et ren­forcé ce juge­ment, consi­dé­rant que Fan­solo avait « déni­gré » Serge Grouard. Pour la pre­mière fois, donc, à notre connais­sance, un humo­riste est condamné pour déni­gre­ment d’un homme poli­tique. Jusqu’ici, seules des marques, des socié­tés com­mer­ciales, pou­vaient être « déni­grées ».

Compte tenu du contenu insi­gni­fiant du blog incri­miné, nous sommes vrai­ment inquiets pour la liberté d’expression. Les consé­quences directes de cette affaire sont dis­pro­por­tion­nées :
Fan­solo a été contraint de chan­ger de tra­vail, de démé­na­ger avec sa famille dans une autre région, d’assumer plus de 13 000 € de frais de défense. Il est à pré­sent condamné, suite aux deux juge­ments, à ver­ser près de 16 000 € (seuls 10 000 devraient réel­le­ment lui être récla­més du fait que les publi­ca­tions payantes dans la presse ne devraient pas être effec­tuées).
Un pre­mier appel à la soli­da­rité, en 2008/2009, avait per­mis de récol­ter 55 dons (par Pay­pal et par chèque), nous per­met­tant de ver­ser à Fan­solo un sou­tien finan­cier de 3 692 €.
Ce sou­tien lui a été très utile pour gérer une par­tie de ses frais d’avocats, mais cela ne suf­fit pas, bien sûr.

Si, comme nous, vous êtes cho­qués par la déme­sure de cette affaire, n’hésitez pas, et apportez-lui votre sou­tien en envoyant un don qui per­met­tra d’alléger les sommes dûes.

Vous pou­vez :

  1. adres­ser un chèque à l’association qui héberge un compte ouvert spé­cia­le­ment pour l’occasion : La Lettre d’Arthur — Soli­da­rité /6 bou­le­vard de Qué­bec / 45000 ORLEANS (Le chèque est à faire à l’ordre de « La Lettre d’Arthur — Soli­da­rité »).
  2. effec­tuer un don direc­te­ment «en ligne» par le ser­vice sécu­risé PAYPAL, en vous ren­dant sur le site http://lesamisdefansolo.com

Pour des rai­sons évidentes de trans­pa­rence, trois per­sonnes dif­fé­rentes sont char­gées de la sur­veillance et de la ges­tion des dons : Sté­pha­nie Sobréro, Miguel Teixeira, et Chris­tophe Desportes-Guilloux.
Un point est publié régu­liè­re­ment ici : http://www.lesamisdefansolo.com/relev_de_comptes/

Merci beau­coup d’avance de votre sou­tien !

Les amis de Fan­solo.

Commenter cet article

clementine 05/05/2010 13:55



bonjour,


J'ai trouvé la réponse. Merci. Bien oui, ça tombe sous le sens, ce que tu dis. Je n'avais pas vu le problème comme ça. Maintenant, je vois. Je vais aller voir le blog.
Bonne journée


clem



clementine 04/05/2010 22:57



bonsoir


J'irai voir. En france on a le droit de tout écrire, mais seulement faut pas que ce soit les vrais noms et les lieux non cités m'avait dit le Tribunal pour la convocation.


Et eux, ont-ils mis le nom du Maire qu'ils ont démystifié.. ? Remarque avaient-ils le choix de ne pas le mettre ou de ne pas montrer qu'il s'agissait de lui ?
Bonne soirée


clem



Martine 05/05/2010 06:22



On a le droit de critiquer la politique d'un Maire en citant son nom, ce qu'on n'a pas le droit effectivement c'est de critiquer quelqu'un qu'il soit maire ou pas en tant que personne..... Si on
dit le maire de telle ville..... C'est pareil que si l'on dit son nom clémentine, vraiment cela ne fera pas la différence.



Flo-Avril 04/05/2010 21:00



Bravo pour cette initiative


Amitiés, Flo



Monazimba 04/05/2010 18:28



Pour la liberté d'expression et la liberté de la presse


et de tout coeur avec Fansolo


merci pour cet article Martine :)






mentale 04/05/2010 17:38



c'est super d'être investi comme ca!


felicitations!


coucou du jour!*



mrcafe 04/05/2010 15:04



si ça continue il vont bientôt arreter les guignols de l'info sur canal+ ...triste france , bise martine



Marie Bland 04/05/2010 14:40



Encore une fois on frappe la liberté d'expression. En France, je croyais que cette liberté existait... mais elle n'existe pas, on doit pouvoir absolument TOUT dire !! Ce n'est pas le
cas...   Bon après midi



khalid 04/05/2010 14:35



bonjour , j 'en suis navrée pour le journaliste!!!!!


bonne journée..



louly cot cot cot 04/05/2010 10:00



Passe un bonne journée   !!!!! BISOUS !!!!!    


 





LOULY



Amaury 04/05/2010 09:49



Je ne connaissais même pas cette triste affaire, oui la presse recule en France ce n'est pas nouveau mais ça devient alarmant. Je vais aussi m'acheter le dernier album de Reporters sans
Frontières sorti récemment en kiosques.



sittelle 04/05/2010 09:24



Dénigrement ?... liberté d'opinion...  je vais voir le lien, merci Martine. Bonne journée à toi



liedich 04/05/2010 06:53



Encore unefois on s'en prend aux petits car les loups ne se mangent pas entre eux !!! Mr le Maire est bien suceptible apparamment... Il est vrai que ces Messierus qui nous gouvernent sont
tellement débordés qu'ils trouvent des petits pour jouer les rapporteurs. LE monde est fou. Révolution, ta colère se déchaine.... j'ai déjà entendu cela dans les livres d'histoire ! mais
aujourd'hui, on se tait, pour un peu de subside, on vend son voisin. Envie de vomir.