Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Le bois de la nouvelle chaufferie bois de Cergy-Pontoise vient par camions de picardie : 50000 tonnes par an car la filière bois Francilienne ne peut répondre à cette demande et pourtant 23 % de la superficie de l'ile de france est constituée de forêts.
Ce qui est écologique côté énergie de chauffage devient polluant et très consommateur de gas oil côté transport
Dans ce contexte on ne peut que saluer l'intiative de la société Arima qui veut développer la filière de transformation de bois en Ile de France.

Voir l'article de IDFéco

Commenter cet article

Gilles madec 18/04/2009 23:42

Cergy, ce sera plutôt 35000 tonnes par an que 50 000 et en effet peu de bois de proximité.Il aurait fallu y réfléchir en amont du projet et le mettre dans le cahier des charges...
Approvisionnement fluvial? Il faudrait pour cela des plateformes bois sur la Seine. On y travaille, un peu tard pour Cergy.
Approvisionnement par le rail? le site de la chaufferie est en effet "embranché fer"...mais posez la question au fret SNCF.
La bonne nouvelle, c'est en effet la structuration d'une filière régionale d'approvisionnement pour les chaufferies collectives au bois.Cela devrait permettre de gérer plus intelligemment les prochains grands projets (Montereau, St Denis, Argenteuil...). Mais c'est aussi aux franciliens d'intervenir dans les débats quand sont passés ces grands marchés entre les collectivités et les exploitants des chaufferies.

Martine 19/04/2009 10:28


Merci Pour toutes ces précisions intéressantes


liedich 02/04/2009 10:46

Belle réaction ! mais le soleil ne pourrait il permettre d'aller plus loin !
merci. belle journée.

Martine 03/04/2009 07:09


Techniquement je n'en sais rien à vrai dire, la technologie et moi..... Mais je pense néanmoins qu'en Ile de France cela peut se concevoir sur une maison individuelle en complément de chauffage
mais pour chauffer toute une agglomération, je ne pense pas....


Kelly 02/04/2009 01:49

Bonjour de Kelly , le bois est sans doute moins cher en Picardie ? le transport par voie ferrée serait moins polluant,mais sans doute plus cher et pas facile d'amener des wagons a un endroit précis,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Fancri 01/04/2009 22:03

Et par les canaux?
Bonne soirée bises!

panoramax-quentin-photomax 01/04/2009 21:36

LES CAMIONS ne polluent plus comme dans le temps heureusement il y a un additif de l'urèe qui se melange au gas oil urèe Composé organique à base de carbone, d’azote, d’oxygène et d’hydrogène très soluble dans l’eau

:0091: lili Flore :0010: 01/04/2009 20:58

effectivement il serait plus judicieux de se servir sur place car au final c'est pas le meilleur choix. Bonne soirée, bigs bisous
PS : j'ai visualisé le lien pour le concours mais le vote est seulement à partir du 27 avril

mrcafe 01/04/2009 20:20

un grand bravo a cette societé , bise martine :0048:

bunny le chti 01/04/2009 18:04

salut
avec les tempêtes qu'il y a eu il y aura beaucoup de bois
bonne soirée

Toupidek 01/04/2009 16:19

Mince alors, moi qui me réjouissais de voir passer des trains de grumes flottantes sur l'Oise!

Lilounette 01/04/2009 15:06

Petit bonjour en passant ..bises

:0009:..:0022:..:0014:..:0038:..:0091:.. 01/04/2009 13:12

c'est énorme.....il ne va plus rien rester....
tu sais ce que j'en pense....
par ici nous avons un centre d'incinération : voir ci-après..

La valorisation énergétique :
L’énergie libérée par la combustion des déchets est récupérée dans une chaudière. Il existe trois types de valorisation énergétique :
• la production d’énergie thermique,
• la production électrique,
• la cogénération, production simultanée de chaleur et d’électricité.

nous avons des usines qui sont chauffés suite à cela......sachant que nous avons également des forêts....

L’énergie ainsi produite peut être utilisée de différentes façons :
• par la production d’électricité après conversion dans une turbine permettant d’alimenter les besoins de l’installation ou de fournir de l’électricité au réseau EDF
• telle quelle par un réseau de chaleur, alimentant une collectivité (chauffage d’immeuble, hôpitaux, piscines) ou un industriel (utilisateur de vapeur proche de l’usine)