Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

Après le beau texte de Brigitte Lécuyer : "Vivre à Cergy", je me devais aussi m'exprimer sur ma ville (voir ci-dessous)


Vivre en Escale à Cergy


Suis-je arrivée à Cergy par hasard comme je l'ai longtemps dit. Je ne le crois plus aujourd'hui.


Nous nous étions  toujours persuadés que jamais nous ne vivrons à Cergy. Nous voulions habiter  Conflans Sainte-Honorine ou Eragny. Après 6 mois de visite infructueuses, une trentaine de maisons visitées, Qu'est-ce qui nous a poussé Jeff et moi à pousser, un jour d'août 2003, la  porte de l'agence immobilière du village à la recherche de la maison idéale.


Nous n'avons pas choisi le Village. Certains rêvent d'y vivre, les maisons s'y vendent très rapidement. C'est vrai qu'il est beau et encore authentique ce village. Nous nous y promenions chaque dimanche en vélo, c'était agréable de s'y promener mais nous n'avions pas vraiment envie d'y vivre.


Personnellement, je suis une vraie citadine. Je suis née à Paris 15ème, j'ai vécu dans le 14ème puis 14 ans à Rueil-malmaison et 23 ans à  Saint-Ouen-l'Aumône.


Je n'ai pas choisi Cergy la Ville, je connaissais un peu (mal) le quartier de la Préfecture avec son Centre commercial, beaucoup mieux le quartier de Saint Christophe où j'avais travaillé pendant 5 ans tous les jours. Ces deux quartiers ne sont pas très attirants en soi pris séparément sans les rattacher à la ville elle-même.


Nous sommes rentrés dans cette maison et ce fut tout de suite un coup de foudre. Les propriétaires nous ont plu immédiatement autant que la maison et cela c'était très important pour nous aussi et encore aujourd'hui nous pensons à eux quand nous faisons des travaux. Est-ce que cela leur aurait plu ?


Cinq ans plus tard , après y avoir réfléchi je me dis que ce n'était pas un hasard.

En effet nous n'habitons pas le village, nous n'habitons pas la ville non plus. Nous sommes à la frontière des deux  dans ce no man's land trait d'union entre le passé historique et la modernité et je pense que c'est cela que nous avons choisi. Cela nous ressemble bien. Quand j'y pense maintenant nous avons souvent vécu dans des zones frontières entre deux mondes. 


En pleine ville nous n'aurions pas été heureux, au village non plus...... Ici au confluent de ces deux mondes, nous sommes heureux même si cela a été difficile au début car nous avions l'impression de n'être acceptés ni par les gens du village qui nous prenaient pour des gens de la ville, ni par les gens de la ville qui nous prenaient pour des villageois. Cette opposition entre villageois et citadins, même si elle s'atténue au fil des années, persiste et c'est une des spécificités de Cergy dont il faut tenir compte. Pourquoi cette opposition, je pense que c'est une question de racines..... Au Village les gens sont souvent nés là, il étaient cergyssois de père en fils et tiennent à leur racines des racines liées à la terre souvent puisque Cergy était un village de maraîchers. Dans la ville nouvelle les habitants sont des déracinés la ville n'a que 30 ans d'existence. Je trouve qu'à Cergy c'est notre manque de racine qui nous rassemble et crèe le lien social entre nous que nous soyons franciliens, provinciaux ou étrangers.


J'ai découvert ma nouvelle ville comme un enfant découvre émerveillé la vie ..... Candide, Je me suis étonnée de tout. Il faut dire que cette ville est singulière......  Elle est bâtie à la campagne, encerclée par un large ruban d'eau : L'Oise.  A l'intérieur de cette boucle : des ilôts urbanisés colorés et aux formes géométriques étranges sont bâtis au milieu des bois, des espaces verts et autour des étangs qu'ils surplombent.

 


Cergy a son port également avec ses petits yachts, ses péniches aménagées mais ne nous y trompons pas ces bateaux restent souvent au port..... Ils sont figés comme le temps l'est ici  à l'instar de l'horloge du port qui un jour s'est arrêtée pour ne jamais reprendre son cours. On ne s'y trompe pas, nous ne sommes pas à la mer, juste au bord d'une rivière..... C'est un port miniature un peu clinquant....On pourrait se croire à Disney Land. C'est peut être pour cela que je suis attachée à ce port parce qu'il ne ressemble à aucun autre et qu'il a un côté irréel comme son reflet dans l'Oise.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us Reflets à Port Cergy / Photo cergyrama

 


Cergy c'est aussi son Axe Majeur somptueux: tout le génie de Dany Karavan son architecte Israélien..... avec tout de même quelques fausses notes : sa bambouseraie avec ses 12 bambous de béton qui jamais ne grandiront et sa vaste esplanade de terre grise , un vrai bourbier quand il pleut..... Pourquoi ne pas y avoir mis de l'herbe, une belle pelouse, c'est oublier que Dany Karavan est un homme de désert, ce désert qui l'a toujours inspiré.


Depuis peu il y a la passerelle rouge qui tend à rejoindre La défense et Paris. Peut être est-elle rouge de dépit car elle n'y parviendra jamais comme on ne parviendra jamais à Cergy à créer une réelle identité Cergyssoise.  Nous vivons à Cergy chacun dans nos nos îlots au sein de nos quartiers avec une vie associative de quartier forte mais sans réelle identité commune.


Avec sa diversité de population et ses identités de quartier fortes, Cergy est une ville difficile à diriger. Je rêve d'un Maire à l'écoute de tous et rassembleur,


J'essaye dans Cergyrama de faire mieux connaître la ville et toutes ses actions citoyennes afin que chacun se connaisse mieux.


J'ai perdu mon regard d'enfant naïve sur Cergy mais je m'y plais encore. Je me considère en escale à Cergy comme je suis  en escale sur cette terre. Combien de temps durera t'elle ?  je n'en sais rien, autant de temps que nous nous y plairons encore jeff et moi et que la vie ne nous aura pas poussés à faire d'autres choix. Même si nous avons trouvé des amis ici, plus que nous n'en avons jamais trouvé ailleurs, nous avons conservé nos ailes ou nos voiles et un jour peut être nous les déploierons pour découvrir de nouveaux horizons plus marins à la frontière de la terre et de l'océan.

Martine / Janvier 2009


A vous chers lecteurs cergyssois d'écrire votre vision de cergy et de me la faire parvenir à "Cergyrama@orange.fr".


Commenter cet article

Patrick 15/03/2009 19:30

J'ai lu avec intérêt cet article, et à quelques mois de partir vivre une nouvelle aventure, je partirai sans regret, la vie est trop courte.
Bises Martine.

Quichottine :0010: 03/02/2009 23:27

J'aime beaucoup ce texte... Je te lis, j'imagine...

Être à la frontière... oui, entre deux mondes. S'y trouver bien, mais prêt à repartir, un jour, au grès de tes envies, de vos envies puisque vous êtes deux.

C'est un très beau moment... merci de l'avoir partagé avec nous.

Annick à Cayenne 03/02/2009 02:55

personnellement,j'ai été très surprise de découvrir ce Cergy que tu aimes...
je confirme....ta maison est très accueillante.
pas très loin de la ville et du village...
moi,j' ai bien aimé la passerelle rouge.

pourquoi,un endroit ou un autre....pour habiter...de passage....?
bisous de Cayenne.

DD 02/02/2009 09:03

bonjour martine
on sent que tu aimes cergy et tu le racontes si bien, cette ville où tu vis tu t'y intéresses, c'est comme cela aussi que l'on se fait accepter par une population qui y a toujours vécu sans attendre que les gens viennent à nous mais en allant vers eux ...
moi non plus je ne suis pas originaire du village où je vis mais maintenant je considère que je suis d'ici ... je m'y sens bien, c'est chez moi !!
bises, bonne journée

Kelly 02/02/2009 03:15

Bonjour de Kelly ,un bel article, comme je les aime, une belle description de la région où tu habites ,bonne journée.
http://eglises.over-blog.fr/

Jeannot 02/02/2009 00:17

Martine,

Je vois que tu aimes beaucoup cette ville. Je lirai to texte demain en entier (puisque,là, je passe en coup de vent). D'ailleurs, tu le dis aussi dans tes billets. Te considères-tu comme Cergyssoise ou plutôt comme Bretonne ?

Bises

:0091: lili Flore :0010: 01/02/2009 23:13

On sent ton plaisir de vivre dans ce coin et comme tu le dis si justement, d'autres rivages sont encore à découvrir et à aimer. Bises

Lilou 01/02/2009 23:09

Bravo, j'ai trouvé ton récit passionnant.
Il y a des lieux comme ça où l'on se s'en en phase.
Bisous

Laurent Gébeau [MToo] 01/02/2009 21:40

Merci pour ce témoignage Martine.
Je n'habite plus Cergy, mais je ne l'ai pas vraiment fuie.
Apres avoir habité, Cergy Saint Christophe puis les Linandes, je suis arrivé à Pontoise, que je ne connaissais pas.

Pour moi, Cergy est la ville jeune, turbulente, un peu divisée en quartiers qui ont chacun leur époque (lorsque je fait visiter, je dis : 4 grands quartiers , 4 leçons d'archicture...).

Pontoise est la belle endormie, trop discrete : ville tres (trop) orienté sur le troisieme age, ou la place de choix leur est accordée (les anciens ont leur transport en commun : le Fiacre, pour les jeunes de mon quartier, il n'y a pas beaucoup de bus pour se déplacer).
A Pontoise, trop souvent on oppose les quartiers jeunes (les Louvrais) aux quartiers "historiques".
A Pontoise pourtant il y a un tissu associatif fort, des jeunes qui ont envie de créer, bouger...

Mais à Pontoise, l'inertie (véritable mal Français) est grande et le résistement au changement y est particulièrement grand...

Heureusement, Pontoise bouge, lentement, mais bouge...

A pontoise j'y ai mon équilibre, la campagne à la ville, les commerces et le marché traditionnels, les berges d'Oise et les remparts que je prends plaisir a observer depuis l'Oise en Aviron.

Voila, donc j'habite Pontoise mais je reste attaché et me rends souvent à Cergy, ou j'ai habité, travaillé, ou je me suis beaucoup balladé...

Laurent

mrcafe 01/02/2009 20:57

c'est un peu comme moi , dès que j'ai visité ma futur maison elle etait acheté , maintenant malgres tous mes problemes de santé , que du bonheur , bise et bonne soirée :0048:

cathycat 01/02/2009 20:25

j'aime beaucoup ce que tu fais , ce que tu dis.
j'espère te rencontrer un jour.
bisous Martine

panoramax-quentin-photomax 01/02/2009 19:01

j'adore ce grand reflet c'est comme une peinture @++++bise

Marie-Laure 01/02/2009 17:35

Très intéressant ton article Martine. Je vis dans le Vexin mais je suis très proche de Cergy. Au début je confondais un peu tout, difficile de faire la part de tous ces Cergy. Maintenant j'ai mes habitudes, que ce soit à Cergy-le-Haut, Cergy-St-Christophe ou Cergy-Préfecture. Et me rendre à Port-Cergy l'été pour une balade est très agréable. Bref avec le temps j'ai réussi à me familiariser et à m'attacher à certains quartiers :-)

Ionard 01/02/2009 17:14

Ma chère Martine
Comme tu écris bien! quel plaisir j'ai toujours en venant ici! Mais dans ce texte j'y sens quand même comme une petite nostalgie... tu ne t'enfonceras pas dans les terres mais tu iras donc porter ton regard sur la mer toujours recommencée.... moi aussi tu sais j'aurais aimé marcher sur une plage! mais!
Ne m'en veux pas si je ne viens pas régulièrement mais en ce moment bon sang que c'est difficile!
Bises dany

Vero et Eddy 01/02/2009 15:50

Un bilan plus que positif il me semble.
Véro

~~ Kri ~~ 01/02/2009 15:37

Voilà une présentation passionnée de ta ville
Bon dimanche

Nettoue 01/02/2009 15:35

Ni ville, ni campagne mais le pratique de l'une et le charme de l'autre. Tant mieux, Martine, tu as eu de la chance, et c'est bien. Je m'en réjouis avec toi !
Je t'embrasse
Nettoue

Viviane 01/02/2009 15:35

Ce n'est pas que je crois au hasard, mais je ne pense pas que nos choix soient déterminés à l'avance. J'ai passé ma vie un peu partout sur cette terre et déjà quand j'étais enfant mes parents déménageaient très souvent. Finalement je suis de nulle part et de partout, mais je sais bien où j'aime vivre tout en ayant accepté de vivre dans des lieux qui ne me plaisent pas du tout!
Par contre tu as un rapport quasi-fusionnel avec cette ville et je ne crois pas que malgré tes ailes et tes voiles tu puisses la quitter du jour au lendemain sans aucun regret!
Bonne fin de journée
Bisou
Viviane

Lilounette 01/02/2009 14:47

Parfois un hasard, un coup de foudre, soit le tien est positif,il n'est pas toujours facile de trouver son idéal quand il faut à la fois travailler et vivre en appartement entre ' deux' affluents' ville et campagne
Bisous et bonne journée

le Pierrot 01/02/2009 12:19

Martine, j'ai oublié de te souhaiter ta fete dans la semaine, me pardonneras-tu ?
bise et bon dimanche...

Bandolera 01/02/2009 12:13

Merci pour ta vision de Cergy , cette ville que tout le monde connaît de nom sans jamais la connaître vraiment ... J'ai bien aimé ta présentation, pleine de tendresse pour cette terre qui se cherche ... Finalement, cette ville est riche de sa diversité, non ? Beau dimanche Martine ! Bisous

Martine 01/02/2009 13:01


Merci de ce com qui me pousse à pousser plus loin ma réfleion : Cergy, ma ville notre ville se cherche c'est vraiment cela tu as trouvé ce que j'ai essayé d'exprimer sans y parvenir..... Cergy
plait à tous ceux qui comme moi, comme beaucoup sont sans racine et se cherchent aussi....... C'est pour cela que cette ville est difficile à diriger aussi.....Je critique souvent certaines
positions du Maire.  Je pense qu'il a la personnalité, l'intelligence et les moyens pour parvenir à donner à Cergy une identité. Faut il qu'il le souhaite mais donner une identité commune à
cette ville signifie aussi faire des concessions par rapport à une idéologie politique..... Faire des concessions n'est pas renier..... c'est juste adapter....


D@net 01/02/2009 11:40

Bonjour Martine,
C'est dommage !
Bon dimanche.
D@net

marithé 01/02/2009 11:18

coucou martine

cergy?? une grande ville à la campagne ...

gros bisous

Brigitte Lécuyer 01/02/2009 10:33

chère Martine, je vois que tu n'as rien à m'envier côté littérature, tu dis joliment tes émois aussi. Ce qui nous rapproche c'est sans doute que nous tentons de créer une identité à Cergy, nous tentons... y parviendrons-nous ???
j'aimerai tant que d'autres Cergyssois comme nous parlent avec leur coeur, chez toi nous sommes libres de nos propos, Nous ne critiquons pas, nous n'avons rien à vendre non plus...
alors Cergyssois, exprimez vous aussi...
amicalement, Brigitte

Martine 01/02/2009 11:09


Merci Brigitte. C'était une excellente idée ce vivre à Cergy. J'espère que d'autres cergyssois s'exprimeront en toute sincérité et simplicité. Nous avons des facilités toutes deux pour écrire,
d'autres en ont moins mais le principal c'est de s'exprimer sur sa ville. Si certains ne souhaitent pas écrire, il peuvent envoyer une photo qui pour eux représentent Cergy.


christina 01/02/2009 10:08

Tu as fait un bon choix, et un bel hommage à ta commune.
Bon dimanche,bisous.

Le Carolo 01/02/2009 09:28

Il n'y a rarement de hasard dans ce que l'on fait...
Bon Dimanche Martine
Bises, Laurent

:0091::0085::0009::0038: 01/02/2009 08:31

et un bonne journée tout simplement où que vous habitiez....

Louis-Paul 01/02/2009 08:25

Je ne suis pas de Cergy mais nous avons en commun ce désir de faire aimer "nos villes d'adoption". Toi Cergy et moi Cagnes.

Texte et photo, très belle Note. Bises et bon repos dominical Martine.

Francoise du Var 01/02/2009 07:29

Au fil des années le village a grandi....belle façon de nous présenter ta vie à Cergy, je vois que comme moi tu es née dans le 15ème, moi rue Cognac Jay.... et j'ai vécu dans la seine St denis à Villemomble... et ensuite de grandes balades

bisous
Françoise

eleonora 01/02/2009 07:10

J'ai lu il y a quelques temps tes premiers billets en arrivant dans cette ville. Je trouve extraordinaire ton histoire et c'est super...Moi aussi en arrivant dans celle ou je suis, j'ai eu le coup de coeur en m'y promenant. Cela ne s'explique pas et comme c'est bien de s'y sentir chez soi, c'est divin.Je comprends que tu l'aimes et sache qu'à travers toi, on l'aime aussi, car elle est vraiment plaisante et chaleureuse. Tiens je ferai bien la même chose avec la mienne...mais à voir, à cause d'un manque de temps, mais pourquoi pas...Bon dimanche Martine.

:0014::0010:dom:0075: 01/02/2009 06:10

Excellent ! Très belle façon d'exprimer pourquoi tu te plais à Cergy ...
Bon dimanche ! Bisoux.

dom