Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

REGARD SUR LES COLLECTIONS

Exposition du 24 janvier au 10 avril 2016

muséed’Art et d’Histoire Louis-Senlecq (31, Grande-Rue / 95290 L’Isle-Adam)

du mercredi au dimanche de 14h à 18h.
Entrée libre le premier dimanche de chaque mois.
Visite guidée gratuite le dimanche à 15 heures.

Tel 01 34 08 02 72
musee@ville-isle-adam.fr / www.musee.ville-isle-adam.fr

 

En 2016, le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L'Isle-Adam prend une nouvelle orientation, en dédiant un espace pérenne aux collections permanentes.

Le musée souhaite accorder une plus grande visibilité aux œuvres et aux documents qui font vraiment la particularité de sa collection, et la lient à l’histoire et au patrimoine de la ville. Le public pourra ainsi découvrir ou redécouvrir le fonds du musée, riche de près de 4000 œuvres.

 

le nouveau parcours d’exposition

Un espace pérenne spécialement réaménagéau rez-de-chaussée

 

Les princes de Conti et le Château de L’Isle-Adam

Une section va être dédiée aux princes de Conti et à l’exceptionnelle maquette architecturale du château, des écuries et du bourg de L’Isle-Adam à la veille de la Révolution,  réalisée en 2000. Un pan de la collection du musée consacré aux princes de Conti sera mis en regard de la maquette (portraits des princes, plans de l’architecte…).

Les princes de Bourbon Conti ont véritablement marqué de leur empreinte la ville de L’Isle-Adam, en façonnant une large part du paysage urbain actuel et du territoire même de la commune, et ce, jusqu’à la disposition de la forêt domaniale. À la fin des années 1770, Louis-François- Joseph de Bourbon Conti (1734-1814), confie la restauration du château de L’Isle-Adam, en très mauvais état, à l’architecte Jean-Baptiste André et transforme la cité en un lieu de fêtes fastueuses. Pourtant, malgré l’ampleur du domaine et l’importance de son commanditaire, le château ne connaît qu’une existence éphémère: il est vendu comme bien national en 1792
et finalement détruit en 1890.

Les céramiques de L’Isle-Adam et le sculpteur Joseph Le Guluche

Le musée possède une collection de statuettes en terre cuite de la fin du XIXe siècle exécutées dans les manufactures de céramiques adamoises, qui ont fait pendant longtemps la notoriété de la ville en France, et témoignent de l’engouement de l’époque pour la sculpture d’édition.

Joseph Le Guluche (1849-1915), artisan le plus productif et le plus remarquable
des manufactures de L’Isle-Adam y est employé entre 1879 et 1911. Plusieurs catégories de sujets ont été déclinées par Le Guluche et les autres artisans sculpteurs des manufactures adamoises : orientalistes, inspirées de la vie des pêcheurs en mer, de la vie paysanne ou de la vie quotidienne, ou encore allégoriques, et empruntant à l’Art nouveau.

Jules Dupré (1811-1889), peintre paysagiste des bords de l’Oise

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq conserve un des plus beaux ensembles d’oeuvres de Jules Dupré (après ceux du Louvre et d’Orsay), artiste qui fut indéniablement le plus important représentant des peintres des bords de l’Oise et l’un des plus célèbres maîtresdu paysage du XIXe siècle. Le nom de Jules Dupré est lié à celui de L’Isle-Adam ; la ville, sa campagne environnante et sa forêt domaniale sont en effet des éléments constitutifs de son oeuvre. Une section lui sera donc consacrée dans le nouvel accrochage.

Exposition Regard sur les collections au musée de l'Isle-Adam

Un accrochage renouvelé régulièrement au premier étage

En dehors de l’exposition temporaire annuelle, le premier étage accueillera, deux fois
par an, d’autres oeuvres de la collection.

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq a choisi notamment de dédier une salle
au vedutiste Jules-Romain Joyant (1803-1854). Une sélection d’oeuvres de l’artiste, choisies parmi les 150 dessins, huiles sur toiles et aquarelles que possède le musée, permettrade rendre compte de son incroyable production.

Une seconde salle présentera des oeuvres du peintre, affichiste et illustrateur de presse Adolphe Willette (1857-1926), figure emblématique de la bohême montmartroise à qui le musée a consacré une exposition en 2014.

Par ailleurs, le musée possède une importante collection d’oeuvres peintes par Jacques Henri Lartigue (1894-1986), données par l’artiste lui-même, par sa femme et issues d’un dépôt de la Fondation de France. L’artiste, célèbre avant tout pour son travail de photographe, a eu une activité de peintre très prolifique qui sera mise à l’honneur dans le nouvel accrochage.

Enfin, une sélection d’estampes des XXe et XXIe siècles ayant pour thématique le paysage sera présentée: quatre estampes de Maurice de Vlaminck (1876-1958) montrant des paysages
de l’Oise, acquises en 2012 et encore jamais exposées, des oeuvres du peintre et graveur suisse Jürg Kreienbühl (1932-2007) et de Jean-Baptiste Sécheret (artiste exposé en 2014 au musée Louis-Senlecq), notamment. Le musée souhaite ainsi confirmer son intérêt pour la création contemporaine et l’estampe en général.

Brochure des collections permanentes, 16 pages, 17 illustrations. Prix de vente : 5 €

Commenter cet article

Maria-Lina 22/12/2015 12:12

Superbe! Bise et bon mardi tout doux!