Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

station d’épuration de Cergy-Neuville :  Nouvel acteur pédagogique pour la protection de l’environnement

Jean-Claude Wanner, Vice-président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, chargé du cycle urbain de l’eau et  Bruno Godfroy, Directeur de la Zone Ile de France - Nord Ouest , Veolia, ont inauguré le  15 octobre 2015 le  parcours de visite de la station d’épuration de Cergy-Neuville  en présence de représentants de l’Agence Eau-Seine Normandie, du Conseil régional d’Ile-de-France, et des Conseils départementaux du Val d’Oise et des Yvelines, et avec la participation d’une classe de CM1/CM2 de l’école primaire Henri Fillette d’Eragny.

 

Sensibiliser les jeunes publics à la protection de l’environnement

L’éducation à l’environnement est aujourd’hui une composante incontournable de l’enseignement.

Depuis quelques mois, la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, en partenariat avec  son délégataire Veolia, propose aux établissements scolaires une visite pédagogique gratuite de la station de traitement des eaux usées de l’agglomération située à Neuville-sur-Oise.  L’année scolaire 2015-2016 sera la première année complète de mise en œuvre de ce service.

L’objectif principal du parcours de visite est de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement par l’apprentissage des différentes étapes de nettoyage des eaux usées avant restitution au milieu naturel. Le parcours est audioguidé et jalonné de panneaux détaillant les différentes étapes du traitement de l’eau.

 

Préserver la qualité des milieux aquatiques

Afin de répondre aux objectifs fixés dans le cadre de la réglementation européenne, l’agglomération de Cergy-Pontoise a réalisé en 2010/2011, sur 30 mois un important programme de travaux d’amélioration de son système d’assainissement  (réseau de transport et  station d’épuration en gestion déléguée).

 

La mise aux normes  de la station d’épuration répond aujourd’hui à plusieurs objectifs :

  • Limiter les rejets au milieu naturel par temps de pluie par la prise en charge supplémentaire d’effluents.

Les travaux réalisés sur le réseau ont permis d’augmenter les capacités de transfert des eaux usées vers la station d’épuration et la mise en place d’un bassin tampon en tête de station (10 000 m3) qui assure, en temps de pluie, le stockage des eaux avant traitement.

  • Limiter les rejets au milieu naturel, en fiabilisant les installations et en améliorant leurs conditions d’exploitation.

Les travaux réalisés permettent ainsi d’assurer le bon fonctionnement de la station et des postes de relevage en cas d’arrivée de pollution plus importante ou d’incident d’exploitation.

 

  • Améliorer le niveau de traitement des eaux usées à la station d’épuration

De nouveaux équipements permettent désormais de réaliser un traitement plus poussé des effluents. Deux nouvelles étapes complètent le traitement et assurent la dégradation complète de l’azote (nitrification/dénitrification) ainsi que le traitement de la pollution phosphatée (déphosphatation) contenue dans l’eau. Grâce à ces équipements, les eaux rejetées dans l’Oise répondent ainsi aux exigences de bon état écologique des masses d’eau pour 2015.

Valoriser les sous-produits d’assainissement

La mise aux normes de l’usine de CPA représente une véritable opportunité pour contribuer au développement durable du territoire. Les travaux réalisés sur l’usine permettent d’optimiser les sources de valorisation et de minimiser les impacts de la station d’épuration sur l’environnement local.

Valorisation énergétique

La digestion des boues issues de l’épuration permet d’en réduire le volume sans utiliser de produits chimiques. Cette étape permet aussi la production de biogaz, grâce à une installation de cogénération, qui est valorisé sous forme de chaleur et d’énergie électrique. La chaleur est aussi réutilisée pour le chauffage des locaux de l’usine et le maintien en température des digesteurs. La cogénération permet la production de 4 400 000 kWh /an ou 4400 MWh /an, soit la consommation annuelle d’environ 1000 foyers.

Valorisation matières

L’ensemble des sous-produits d’assainissement est valorisé à travers des filières contrôlées.

  • Valorisation des boues : épandage direct des boues d’été après chaulage ; compostage des boues d’hiver.
  • Valorisation des graisses : utilisation des graisses pour améliorer le fonctionnement des digesteurs

Réduire les impacts de l’usine sur son environnement

Intégration des bâtiments dans l’environnement

Les nouveaux bâtiments de l’usine ont été construits à proximité des anciens ouvrages, avec une volonté de les intégrer au maximum dans le site et de limiter l’empreinte foncière. Afin de préserver la faune et la flore locale, les abords des bâtiments et la terrasse de l’extension ont été végétalisés.

Une zone de compensation a été prévue afin de permettre l’expansion d’une éventuelle crue de l’Oise.

Limiter les nuisances sonores et olfactives

Afin de limiter au maximum les nuisances sonores et olfactives, les différents ouvrages techniques ont été installés dans des bâtiments fermés. Pour respecter les niveaux d’émergence sonores imposés par la règlementation, différentes mesures ont été prises en compte lors de la conception des ouvrages : choix des matériaux, encloisonnement des machines sonores, traitement acoustique des bâtiments.

Pour réduire les nuisances olfactives, les ouvrages sont couverts, ventilés et désodorisés.

 

Des travaux largement subventionnés

Les  68,3 millions d’euros, qu’ont représenté ces travaux, ont été subventionnés à hauteur de 43,9 millions :

. 26,73 M€ Agence de l'Eau Seine Normandie

. 10,96 M€ Conseil régional Ile de France

. 4,5 M€ Conseil Général 95

. 1,72 M€ Conseil Général 78

 

« C’est là le prix de notre responsabilité écologique et de notre choix d’aller au-delà même des actuelles normes communautaires, rappelait Dominique Lefebvre, Président de la Communauté d’agglomération. Nous préférons payer aujourd’hui plutôt que de transmettre demain, à nos enfants et petits enfants, des désordres écologiques irrémédiables ».

 

Au 1er juillet 2015, le prix de l’eau à Cergy-Pontoise , sur l'ensemble de l'agglomération (sauf Boisemont versant Hautil et Maurecourt) est de 3,78 Euros le m3. Plus de détails sur www.cergypontoise.fr, rubrique « Eau »

 

Maîtriser la consommation d’eau et préserver au mieux la ressource en eau sont les seules évolutions responsables qu’il faut mettre en application dès aujourd’hui. C’est le choix fait par l’agglomération de Cergy-Pontoise dans le cadre de sa démarche de développement durable nationalement reconnue.

 

Le chèque solidarité eau

Un fonds de 50 000 € par an, sous forme de chèque solidarité eau, a été mis en place en 2010 dans le cadre de la délégation de service public d’eau potable. Ce fonds permet aux Centres communaux d’action sociale (CCAS) d’aider les foyers qui rencontrent des difficultés pour payer leur facture d’eau. En 2014, 168 foyers ont bénéficié du dispositif pour un montant de 40 258 €.

 

Commenter cet article