Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Météo

 

Archives

Publié par Martine

De créations originales en spectacles originaux
 
Pour le mois d’Avril, L’apostrophe accueille en ses murs de nombreuses créations jouant ainsi parfaitement son rôle. C’est ainsi Jonathan Capdevielle, Anne Collod, Alban Coulaud, et Matthias Langhoff qui nous font le plaisir d’offrir aux spectateurs de la scène nationale leurs dernières créations.
 
Anne Collod, nous présente « Le parlement des invisibles » mardi 14 avril à 20h30 à L’apostrophe-Théâtre des Louvrais / Pontoise. Cette pièce, avec au cœur de son histoire la danse macabre des années 30 en Allemagne notamment celle de Sigurd Leeder créée sur la musique de Camille Saint Saëns, nous questionne sur notre rapport à la mort.
A travers des projections vidéo et l’utilisation de plusieurs styles de danse allant de l’expressionnisme à la danse butô, la chorégraphe nous retrace, avec une touche d’humour cependant, cette difficile acceptation de la perte de l’autre, et notre rapport au défunt.
 
Ce rapport à l’autre est aussi présent dans la dernière création de Matthias Langhoff « Cinéma Apollo », où dans ce foyer de cinéma de province, deux destins se croisent. Celui de cet homme un peu désorienté qui fait le bilan de sa vie, et de cette femme, vendeuse de pop-corn, qui par son passé chaotique, entre en interaction avec ces histoires de vie. Une mélancolie pressante pour un dialogue ampli de tendresse à découvrir les 5 et 6 mai 2015 à L’apostrophe-Théâtre des Louvrais, Pontoise.

 

Jonathan Capdevielle aussi propose, mardi 7 avril, « Saga », une histoire de famille entre présent et passé, théâtre et danse, fiction et réalité, où se joue la complexité des sentiments au sein d’une véritable tribu. Un récit fragile et nostalgique où les rebondissements sont présents au détour des petites histoires.
Avec « La constellation du chien », c’est en se rattachant à la grande Histoire, l’envoi dans l’espace de la chienne Laïka, que Pascal Chevarie et Christian Coulaud, nous proposent un spectacle autour de l’adolescence et de la complexité de cet âge à se situer par rapport au monde. L’écriture et la mise en scène s’allient pour offrir un moment simple et tendre. A découvrir du 16 au 19 avril à partir de 8 ans.
 
De la danse sous un nouveau jour aussi à travers la performance hypnotique des danseurs de « Folk-s, Will you still love me tomorrow », où les corps des danseurs deviennent percussions sous la houlette d’Alessandro Sciarroni, vendredi 10 avril.
Et que dire de « Chorus », où l’Ensemble a cappella Voix Humaines composé de 24 chanteurs, mis en danse par Mickaël Phelippeau propose une pièce millimétrée toute en sobriété avec des touches d’humour, le 11 avril à l’Antarès, de Vauréal.

Retrouvez plus de détails sur les manifestations annoncées, en cliquant sur les liens.
Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,
Cordialement


www.lapostrophe.net

Commenter cet article